Menu

LES 2 éléments indispensables à toute relation équilibrée

Lorsque deux personnes se rencontrent et interagissent ensembles elles créent une relation. En tant qu’êtres humains nous ne pouvons vivre seuls et nous avons besoin de nous connecter à autrui. Nous vivons en famille, avec des amis avec un conjoint ou des enfants.Il arrive que nous soyons heureux ou épanouis dans une relation. Nous ressentons alors le plaisir d’agir ensemble, le JE cède la place au NOUS. Mais parfois, cette magie disparaît et nous ressentons de la frustration au sein de cette relation. Il nous manque quelque chose pour ressentir cette unité à nouveau. Cela est valable tant pour notre relation intime que nos relations en tant que parents avec nos enfants ou même nos amis…  Toutes nos interactions vont créer une forme de relation qui se voudra d’être saine ou pas selon que l’on respecte ou non l’équilibre entre ces deux éléments qui nous découvriront.

 

1. L’AMOUR

Bien entendu! C’est tout d’abord de l’amour dont on a besoin. Intuitivement nous aurions tous pu le deviner. Aimer, tout autant que se sentir aimé est fondamental à notre vie. Cela fait partie de nos besoins émotionnels. Mais définir ce qu’est “Aimer” est une tache assez ardue. Nous pouvons autant aimer les chocolat que notre conjoint. Nous aimons notre famille ou le soleil. Et, par amour pour notre travail on peut y consacrer des heures supplémentaires alors que par amour pour un être cher on est prêt à donner sa vie parfois pour le sauver. Ainsi, aimer dans notre vocabulaire signifie autant apprécier le plaisir que nous procure quelque chose qu’offrir ce que l’on possède à ce qui nous est cher.

Dans une relation, aimer c’est donner. Donner à l’autre non pas dans l’attente d’être comblé pour ce qui nous manque.  Donner une partie de soi, de ses ressources dans l’intérêt de l’autre. Il s’agit d’un acte conscient, réfléchi et qui demande un véritable effort pour “sacrifier” une partie de soi et l’offrir à celui pour qui l’on se soucie. Il existe autant de forme d’amour que d’individus. Car, en effet on peut donner tout ce que l’on possède comme richesses matérielles, émotionnelles, spirituelles… et chaque individu est doté de ressources différentes et variées.Il peut s’agir tout autant de cadeaux offerts à une amie, que d’heures de sommeil pour s’occuper de son enfant ou de prêter l’oreille  à notre conjoint ou offrir une parole encourageante à un collègue…

Très souvent, l’amour maternel est inné pour un enfant. On donne alors sans compter ce dont on dispose. On peut effacer plus facilement les “bêtises” de nos chérubins, par amour. Effectivement donner de soi permet de projeter une partie de soi dans l’autre, c’est comme si un morceau de nous se retrouve chez l’autre. Ainsi, développer ce sentiment est plus facile pour notre enfant qui est notre chair. Alors que pour une personne physiquement “externe” à nous, cela demande plus d’effort. Mais la règle est simple, plus on donne et plus on retrouve une projection de nous en l’autre. Et, un élément le plus difficile à donner est notre égo. C’est être capable de se placer à la place de l’autre, de complimenter sans limite…et même de reconnaître ses torts pour apaiser quelqu’un que l’on a blessé…

C’est pour cela que je vous invite aujourd’hui à relever ce défi et offrir à la personne que vous aimez une partie de votre égo. Cela vous semblera impossible au début, mais faites-le et vous réaliserez que cet égo sacrifié n’est pas perdu. Au contraire, vous le retrouverez dans l’autre avec la fierté en plus!

Nous avons ici touché du doigt une des limites de l’amour. Celle, de créer une relation fusionnelle qui nous empêche de contempler les besoins de l’autre. Parfois on aime tant que l’on oublie de prendre en compte ses besoins spécifiques. Nous sommes focalisés sur la relation, sur le NOUS et nous donnons que ce qui nous semble bon à donner.C’est notre JE qui dirige le NOUS. Il arrive alors parfois que la personne en face ne se sente pas à l’aise, qu’elle ressente de l’insatisfaction, de l’incompréhension…C’est pour cela qu’il est essentiel d’y ajouter un nouvel élément…

 

2. LE RESPECT

Respecter l’autre est l’autre extrême de l’amour. Au contraire de ce dernier, qui va nous permettre de fusionner, en respectant, on va provoquer une distance avec l’autre. Il s’agit de créer un espace suffisant pour pouvoir le regarder. Au lieu de se retrouver dans le prolongement de l’autre, on se place face à face pour lui accorder de la place. Ainsi il est possible de contempler nos différences, nos particularités, nos distinctions.

Il s’agit de regarder la personne en face avec toutes ses qualités, ses besoins, ses faiblesses ses forces, ses aspirations, ses peurs… Et accepter alors que celui que l’on aime est différent de nous.  On admet la personne telle qu’elle est sans chercher à la changer! Concevoir que l’on puisse ressentir les événements différemment, que l’on n’exprime pas les mêmes besoins nous offrira la possibilité d’offrir ce dont la personne aimée a réellement besoin.

En respectant, on marque de la distance, mais c’est s’éloigner pour mieux s’aimer. Cela nous permet de réaliser tout comme deux pièces de puzzle qui s’emboîtent, comment la différence va nous permettre de mieux nous lier. C’est comprendre comment tourner notre pièce pour l’associer au lieu de s’acharner à vouloir chercher la similitude. C’est accepter que la pièce d’en face a des concavités et des convexités différentes des nôtres.

Ainsi, le deuxième élément qui est le respect nous permet de procurer à ceux que l’on aime ce dont ils ont réellement besoin. Etre acceptés tels qu’ils sont et leur fournir les ressources nécessaires à leur épanouissement. Par exemple, pour un enfant c’est savoir parfois légitimer ses peurs qui n’auraient pas lieu d’exister et lui accorder le droit de se sentir mal à l’aise. Parfois pour un conjoint, c’est reconnaître son besoin de se retrouver seul, ou de se sentir frustré…Et le véritable amour consistera à donner non pas ce que l’on juge juste pour nous, mais ce dont l’autre a vraiment besoin.

Essaie au moins trois fois cette semaine de te poser la question, une seconde avant de réagir et de te demander en quoi je peux montrer à l’autre que j’accepte ce qu’il est en train de vivre au moment présent. Et seulement après cette réflexion autorise-toi à agir. J’avoue qu’au début on exprime un réticence à accepter un sentiment que l’on juge inapproprié à la situation, mais souviens-toi que respecter c’est mieux aimer. Et, je t’assure que tu seras étonnement surprise de constater comment les personnes autour de toi apprécieront ton effort. Si tu aimerais découvrir après cela, 3 clés pour un couple heureux même avec les années je t’invite à lire cet article.

Je te souhaite donc que du bonheur. J’espère que l’on pourra partager ensemble cette belle route vers une vie rayonnante et connectée à nous mêmes.  Si tu veux recevoir davantage de conseils et de paillettes pour rayonner je t’invite à nous rejoindre sur notre groupe privé Facebook ici ou l’on échange les meilleures conseils pour briller tout autour de nous.

Tamar,

Avec toute mon admiration pour toi qui t’accordes les moyens de vivre une vie plus heureuse et scintillante.

 

 

 

A propos...

  • Bitton Shanna dit :

    Magnifiques articles qui nous aide à y voir plus clair ! Hâte de voir d’autres conseils ! Merci Tamar !!

    • tamar2605 dit :

      Merci Shanna pour ton commentaire,ça me donne la motivation de partager encore plus avec vous tout ce que la vie m’apprend au quotidien pour rayonner!
      bisous

  • >